Skip to content

Petit mot de l’AMAP de Quartier du Pont du Routoir

L’AMAP du Pont du Routoir va réaliser sa 8e distribution et compte 8 adhérent-e-s. A la rentrée, 8 demie-parts de récoltes supplémentaires seront disponibles. Il est possible de venir tous les mardis de 18H30 à 19H30 afin de voir à quoi cela ressemble.

jpg6EVGCsQCSi
Hervé, notre maraicher, est entrepreneur-salarié en couveuse d’activité agraire avec les champs des possibles, suite à une reconversion professionnelle. Il est installé avec Romuald, son associé, à Saint-Rémy l’honoré. Nous l’accompagnons et le soutenons afin de l’aider à pérenniser son activité.

jpgo8wl2yEyGk

Nos objectifs sont triples :

  • Assumer notre engagement de solidarité avec le maraicher et valoriser son métier
  • Permettre aux habitant-e-s du Pont du Routoir d’accéder à une alimentation saine et équilibrée à petit prix
  • Créer du lien et de la mixité sociale au Pont du Routoir

jpgFS4A0xlS7A

L’AMAP du Pont du routoir a validé le principe de se constituer en association avec la Minière Maraichère. Un premier travail sur les statuts a été réalisé, permettant d’entrevoir la création d’une nouvelle association Guyancourtoise agissant pour la mise en place d’une agriculture péri-urbaine, saine, durable et accessible à tous pour Guyancourt.

Pour en savoir plus et/ou participer à la constitution de l’association, vous pouvez venir aux distributions le mardi pour discuter.

 

Plénière le 6 janvier 2016

Le collectif la minière maraichère se réunira mercredi 6 janvier 2016 à 20H00. (ouvert à tous, pour connaitre l’adresse nous écrire laminieremaraichere@zonelibre.info)

Au programme du jour notamment, les dernières infos que nous avons récoltées sur les intentions de l’INRA, la programmation du forum ouvert, le rapport de terre & cité et la casqy sur les terres agricoles de SQY… Quels leviers actionner pour faire avancer la mobilisation Guyancourtoise ? Ensemble nous pouvons apporter des réponses.

Nous allons essayé de constituer un ordre du jour un peu plus précis d’ici le 6 janvier malgré les fêtes. Merci de nous tenir informé de votre venue si possible que nous puissions aménager la salle en conséquence.

Très courtoisement,
La minière maraichère
Pour tout contact : +33695671217

La visite du 7 novembre en images !

Le 7 novembre, changement de programme, visite de la Petite Minière !

mm

Cher-e-s ami-e-s de la petite minière,

Nous avions programmé début septembre un forum ouvert qui devait se dérouler à l’origine le 7 novembre prochain. En raison de circonstances peu favorables, notre assemblée plénière a décidé d’organiser à la place une visite guidée de la petite minière afin de partager toutes les informations que nous avons pu récolter sur le lieu et son avenir.

Nous sommes sincèrement désolés si vous aviez bloqué votre samedi après-midi à cet effet particulier. Nous prenons les meilleures décisions au fur et à mesure que l’information nous arrive afin d’ouvrir cet espace de discussion et d’élaboration de propositions à tous les acteurs concernés.

La visite, préambule au Forum Ouvert, débutera le 7 novembre à 14H00 sur le parking de l’OPIE. Notre moment ensemble sera ponctué d’interventions courtes visant à informer de la nature du collectif, de l’état des terres, des intentions des différents acteurs pour ce que nous en savons et, nous l’espérons, de la date de notre prochain forum ouvert.

En cas de mauvais temps, nous raccourcirons la visite et avons prévu une salle qui devrait être suffisamment grande pour tous nous accueillir.
Ci-joint le compte rendu de la dernière plénière ainsi qu’une invitation à la visite que vous pouvez partager avec vos ami-e-s sur les réseaux sociaux.

Cordialement,

Le collectif La Minière Maraichère

L’AMAP terrain vague apporte son soutien au collectif !

Les AMAPiens de l’association Terrain Vague, à travers leur CA, convaincus qu’une production maraîchère locale est une nécessité, apportent leur soutien au collectif de La Minière Maraîchère pour l’installation sur les terrains de l’INRA de la petite minière à Guyancourt, de jeunes producteurs de légumes, fruits ou plantes aromatiques. Il existe bien des possibilités pour créer sur ce site une agriculture répondant aux besoins de la population, aussi bien en maraîchage bio pour livrer de nouvelles AMAP que pour créer des jardins partagés. Nous vous invitons donc à rejoindre le collectif La Minière Maraîchère et à contribuer à l’avancement des propositions citoyennes en cours d’élaboration. Préservons ensemble ce bout de terre que les bétonneurs rêvent de s’accaparer.

Dédale soutient !

header

« Suite à la création du collectif citoyen la minière maraîchère et au départ attendu de l’INRA, l’association Dédale apporte son soutien à la mobilisation pour une alternative à la bétonisation de la petite minière à Guyancourt.

Les enjeux pour la réappropriation des terres agraires de St-Quentin-en-Yvelines sont considérables. La pression des promoteurs immobiliers pousse à toujours se priver d’espaces indispensables à l’autonomie alimentaire de proximité. Pourtant, les possibilités sont multiples, introduction de l’agriculture urbaine à travers l’initiative citoyenne (jardins partagés, incroyables comestibles, permaculture, maraîchage biologique…), cessation de l’expansion de la ville nouvelle et reconversion des centres commerciaux et bureaux vides en habitats collectifs, etc.

Nous vous invitons à rejoindre le collectif La Minière Maraîchère et à contribuer à l’avancement des propositions citoyennes en cours d’élaboration. »

dedaleasso.org

Alternatiba SQY soutient !

Alternatiba-SQY-Projection-pour-banderole3bis

Le Collectif suscité par l’ASEM et soutenu par diverses Associations de défense de l’environnement – DEDALE, Alternatiba SQY, Guyancourt en transition, Regain nature, ICARE et ASEM – propose un espace d’élaboration de propositions alternatives pour les 20 hectares de la Petite Minière. Rappelons que ces terres agricoles actuellement propriété de l’INRA ne sont pas protégées par la ZPNAF (Zone de Protection Naturelle Agricole et Forestière) et risquent par conséquent d’attirer les promoteurs immobiliers. D’autant que l’INRA a déjà lancé une étude de valorisation dans le but de vendre les 20 hectares.

Des alternatives écologiques et solidaires pour la petite minière ? Faisons-le !

La minière maraichère organise le 7 novembre prochain à la maison de quartier MENDES FRANCE un FORUM CITOYEN au cours duquel chacun sera libre de s’exprimer et d’apporter ses idées. Il est déjà possible de s’inscrire, attention les places sont limitées.

http://zonelibre.info/laminieremaraichere/

« Comment créer un espace agraire respectueux de la nature et convivial ? »

Le 7 novembre de 13H30 à 18H00, maison de quartier Mendes France, 7 rue Guy Barillo à Guyancourt

Discussions, Ateliers et Débats, venez partager vos idées pour la Petite Minière !

Alternatiba SQY

L’ASEM soutient notre action !

asem

Bonjour à la Minière Maraîchère,

l’ASEM soutient avec joie votre collectif et lui souhaite la plus grande réussite possible.
Suite aux projets du CDT, l’ASEM est allé en Mairie de Guyancourt, soulignant son inquiétude au sujet de la transformation programmée de la Petite Minière. 2000 nouveaux logements doivent en effet voir le jour entre Villaroy et la Petite Minière dans les 15 prochaines années. Interrogé, le Maire (Deligné) confirme qu’il souhaite garder les terres agricoles sur la GEVES, mais devra céder si l’état décide autrement. Même son de cloche de la part de la CASQY.
Ce qui est sûr, c’est que le quartier ne ressemblera plus à ce qu’il est aujourd’hui. La Ligne 18 sera en préparation (mise en fonction en 2030, voire en 2024 si Paris organise les JO 2024). La gare sur Thales, et les 500m environnant totalement rebâtis.
Comme une ville nouvelle va se construire sur Satory, les étangs de la Minière seront débordés au nord comme au sud.
Aujourd’hui, l’enjeu est de défendre la moindre parcelle de terre naturelle et éviter invasion et pollution.
La Petite Minière, restée sacrément « authentique » (elle héberge le seul troupeau de vaches de SQY) – et délaissée par l’INRA, mérite un meilleur sort.
Vive la Minière Maraîchère!
Amicalement,
François Apicella – Président de l’ASEM