Skip to content

Evénements

DU 18 AU 30/09 PREPAREZ VOUS A FAIRE LE FÊTE AVEC : LA FETE DES POSSIBLES

La Fête des Possibles 2017 a pour objectif de rendre visible toutes les initiatives citoyennes qui construisent une société plus durable, plus humaine et plus solidaire, et d’inviter les citoyennes et citoyens à découvrir et agir.

DU 18 AU 30 SEPTEMBRE

L’ÉVÉNEMENT TRANSITION DE LA RENTRÉE

LA FÊTE DES POSSIBLES SERA L’UNE DES PRINCIPALES OCCASIONS D’ENVERGURE NATIONALE D’ILLUSTRER LA PROGRESSION ET LA DIVERSITÉ DU MOUVEMENT DANS LA SOCIÉTÉ FRANCAISE

Dans toute la France et en Belgique l’ex semaine de la transition prend prétexte de ce changement d’échelle pour changer de nom. Une semaine pour montrer dans tous les territoires :

  • les initiatives locales : d’alimentation saine, d’énergies durables, de mutualisation, de réparation et non obsolescence, d’éducation-formation, de liens sociaux, de mode d’organisation économique différents (notamment plus respectueux des salariés et de l’environnement) … Découvrez plus de thèmes sur le lien en bas de page
  • faire connaitre les enjeux aux populations en dehors des cercles du développement durable
  • montrer le bénéfice du changement de pratiques aux élus et les convaincre d’accompagner le changement d’échelle et les attentes citoyennes

SQY en Transition se mobilise pour prendre part à l’évènement avec l’ensemble des associations du territoire Saint-quentinois et du sud Yvelines

2 animations sont déjà en cours d’organisation

  1. le 23 septembre aura lieu un grand parcours des initiatives locales sur Montigny et Guyancourt
  2. le 24 une journée festive sur le verger des habitants de la vallée de l’Yvette, à St Rémy les Chevreuse !

D’autres évènements, ateliers, animations, démonstrations peuvent être organisés avec vous, alors venez nous rejoindre et/ou transmettez nous vos envies.

C’est Possible !

Alors envie de PARTICIPER ? C’est Possible !

2 façons de participer :

– Rejoindre une équipe organisatrice

– Venir lors des évènements découvrir la transition,

ce qu’elle est, ce qu’elle n’est pas,

où elle se passe près de chez vous ?

Guyancourt, Montigny, la Vérrière, Magny sont actives depuis longtemps. Maurepas a créé son association de transition récemment. Venez compléter cette liste avec des initiatives sur Trappes, Voisins Elancourt

Vous voulez aider SQYeT ou d’autres acteurs sur les évènements locaux rejoigner nous : sqytransition@gmail.com

PLUS D’INFORMATIONS SUR LA FÊTE DES POSSIBLES – DECOUVREZ PLUS DE THEMES

 

Powered by WPeMatico

La Vie Cyclette: chic l’atelier passe à Guyancourt !

DIMANCHE 21 MAI

de  10h à 12h

Devant la médiathèque de  Guyancourt

Quartier de Villaroy

 ATELIER VELO PARTICIPATIF ET GRATUIT

Encadrés et conseillés par des bénévoles de l’association,

venez apprendre à entretenir et

faire les réparations de base de votre vélo !

Et remettez-vous en selle !

 http://www.viecyclette.org

Un pneu dégonflé ?
Des freins qui grincent ?
Le dérailleur qui saute ?… Profitez-en !

 

 

 

Powered by WPeMatico

La transition a fait son printemps !

À quelques pas de géant de la boutique Artisans du Monde, élections présidentielles obligent (pas de rassemblement trop près des bureaux de vote), ce premier printemps de la transition a installé ses atelier sur le mail des Saules à Guyancourt. La Vie Cyclette proposait aux cyclistes de passage quelques réglages et autres petits coups de pompe, Regain nature offrait de réaliser des semis tout en donnant quelques conseils de jardinage, Jardin Passion Partage invitait à choisir un éventail de belles boutures de plantes et enfin Guyancourt en Transition laissait les promeneurs feuilleter les livres et magazines mis à disposition avant qu’ils ne repartent chez eux quelques échanges sympathiques plus tard, avec sous le bras des pages nouvelles à dévorer… Artisans du Monde a alimenté les transitionneurs des quatre saisons, de douceurs sucrées et autres saveurs apéritives, tout en accueillant dans leur boutique square Camille Pissaro, les Guyancourtois qui venaient accomplir leur devoir électoral.

Bicyclette en attente de remise à niveau

 

Planté de parasol avant de planter des graines

 

Les livres se laissent feuilleter

Powered by WPeMatico

LA MONNAIE LOCALE : LE COOPEK CONTRAINTE D’ARRÊTER SON ACTIVITÉ

Cet article retardé faute de temps pour le rédiger, devait vous annoncer un projet exaltant, dont l’impact transitionnel aurait pu être MAJEUR.

Une visite sur leur site avant de poster l’article change la donne et l’article pétillant se transforme en une tentative de soutien au projet : Le COOPEK

Faute de soutien par les banques il doit cesser de fonctionner.


Nous avions rencontré Renato Modiano, le gérant du magasin bio Pleinchamps dans la ville il y a  quatre semaines. Il nous avait présenté ce projet très enthousiasmant de monnaie locale, à vocation nationale : le COOPEK.

Gérée par une SCIC, le COOPEK était une monnaie numérique complémentaire à l’euro fonctionnant avec une carte de crédit semblable à celle des banques. Non spéculative, elle était au service de l’économie réelle, quand 98 % de l’argent en circulation dans le monde sert à spéculer. Oui seul 2% correspond à du commerce !

Sa particularité, était d’avoir un potentiel national. Elle se voulait solidaire et envisageait de financer  la transition énergétique, le développement de la biodiversité.


Avoir une seul monnaie sur de grandes zones (ex. Euro / Dollard) a de nombreux avantages en terme de commerce international (ex. plus de risque de change), mais cette MONOCULTURE monétaire rend le système dangereux.

→ Depuis 1970 : 208 crises monétaires et 145 crash bancaires ont eu lieu (source : le film DEMAIN).

Toutes les études montrent qu’en plus de favoriser les échanges locaux, les monnaies complémentaires renforcent la résilience de l’économie des territoires où elles sont utilisées.

→ Ex. Grâce au WIR (monnaie locale Suisse) les entreprises helvètes ont mieux résisté  à la crise financière de 2007.

Plus encore elles participent à la réduction du réchauffement et à une alimentation plus saine et plus sûre. Les pommes que vous manger n’ont pas subis les 15  traitements aux pesticides qu’elles auraient connut sur les plantations du Chili.

ALORS LE COOPEK NE DEVRAIT-IL PAS POUVOIR LIVRER TOUS SES IMPACTS POSITIFS ?

Nous citoyens n’avons pas les moyens d’agir sur le système financier ; favoriser les monnaies locales nous l’avons. Pourquoi ne pas l’utiliser pour contribuer tel le colibri à changer de modèle.

ET SI TOUS LES TRANSITIONNEURS SOUTENAIENT CE PROJET ?

Est-ce encore possible ? Est-ce qu’un financement participatif, avec Ulule, KissKissBankBank ou un autre serait une solution ? Est-ce que si nous promettons tous d’ouvrir un compte ça repart ?

Faite nous part de vos idées. Faites ce que vous pouvez petits colibris :o)

Cette vidéo sympa donne tellement envie

Powered by WPeMatico